Les Ombres d'Esteren

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les Ombres d'Esteren

Message par Jonathan T. le Sam 9 Oct 2010 - 16:28

Les Ombres d’Esteren est un jeu apparenté au genre du « médiéval fantastique ». Plus précisément, c’est un jeu « low fantasy », aux accents horrifiques et gothiques. Les joueurs incarneront des humains standards et le surnaturel, bien qu’étant un élément important du jeu, sera plutôt discret et ne se rencontrera pas de manière systématique.

Les Ombres d’Esteren prennent pour cadre une péninsule inspirée par la Grande-Bretagne médiévale, teintée de légendes celtiques, de technologies et de croyances venues d’un Continent lointain. Les paysages d’Esteren témoignent de la puissance des forces naturelles : des montagnes abruptes, des falaises battues par les vagues d’un océan tumultueux, des vallées encaissées et brumeuses, de vastes forêts où le jour peine à percer…

L'univers d'Esteren est fortement imprégné des mythes celtiques, du culte des esprits de la nature et de ses légendaires cercles de pierre. Ainsi, les demorthèn ont une place très importante dans la culture traditionnelle d'Esteren ; ils sont inspirés par les druides et incarnent dans le jeu le lien entre les humains et les esprits naturels. Si le jeu s'attache à présenter un décor crédible et cohérent, il n’a aucune vocation historique. Les codes du genre celtique ont été librement remaniés et combinés avec d’autres inspirations pour créer l'ambiance spécifique aux Ombres d’Esteren.

D’une manière générale, l’horrifique dans les Ombres d’Esteren est tapi dans l’ombre. Il n’est pas omniprésent mais peut surgir à tout instant. Plus précisément, l’horrifique se manifeste à trois niveaux différents :
- Le premier et le plus visible tourne autour des feondas, des êtres monstrueux, souvent horriblement familiers, qui ont toujours été hostiles aux humains. Les feondas ne sont pas omniprésents mais leur existence pèse comme une sourde menace sur l'humanité depuis des siècles.
- Le deuxième niveau d'horrifique repose sur les secrets du jeu. Certains faits connus des personnages, ou certaines vérités considérées comme acquises, dissimulent des réalités aussi surprenantes que sinistres.
- Enfin, le monde d'Esteren est d'une manière générale assez sombre. La famine, la pauvreté et la guerre peuvent faire sombrer un quotidien déjà rude et éprouvant dans l’horreur.


Les thèmes principaux du jeu sont l’espoir et le désespoir. Ses autres thèmes de prédilection sont la survie, aussi bien physique que psychique, les dilemmes moraux, la peur, le courage et son pendant, la couardise. L’horrifique est présent, mais plutôt en filigrane, à l’instar d’une menace tapie dans l’ombre. Si l’univers est dur et meurtrier, l’espoir d’un avenir meilleur est permis…

Les personnages seront des humains ordinaires confrontés à la rudesse du monde d’Esteren. À la longue, ils sont susceptibles de devenir des héros, capables à plus ou moins grande échelle de changer le monde qu'ils connaissent par la force de leurs idéaux. Le système de règles permettra de progresser afin que les choix du joueur puissent éventuellement amener son personnage à devenir un véritable expert dans un domaine. Il n'en restera pas moins un être humain normal, et non un surhomme invulnérable. Ce principe s'applique aussi bien aux personnages incarnés par les joueurs qu'à ceux dirigés par le meneur de jeu.

Les personnages seront des habitants de la péninsule de Tri-Kazel. À leur création, quoique jeunes et débutants dans leur domaine, ils seront suffisamment compétents pour exercer un métier. Ainsi, il sera possible d’incarner un guerrier de métier, un jeune démorthèn (des druides spécifiques au monde d’Esteren), un herboriste, un varigal (des messagers), un enquêteur, un barde et ainsi de suite. De même, ils pourront être nés dans le ruisseau ou dans des draps de soie, avoir vécu dans un village montagnard, les bas-fonds d'une grande ville ou un château de seigneur féodal. Quelles que soient leurs origines, les personnages pourront aussi bien embrasser les traditions de Tri-Kazel qu'être influencés par les idées venues du Continent. Les joueurs pourront par exemple incarner des adeptes de la magience, dont la technologie repose sur le Flux, énergie tirée des animaux, des plantes et des roches, ou des fidèles de la religion monothéiste du Temple, désireux de sauver l'humanité en la rassemblant sous la bannière du Dieu Unique. Le métier, les origines sociales et l'aisance financière du personnage seront déterminés par le joueur lors de sa création.

Le style des scénarios est très variés mais les deux types de scénarios principaux seront les enquêtes et le « survival ». Plus généralement, les scénarios contiendront une dimension de psychologie et l’ambiance sera à l’honneur. Le combat n’est pas exclu et bien souvent, il sera inévitable de recourir à la force… ou à la fuite ! Le système de jeu propose un style de combat assez mortel et expéditif et tout affrontement devra être mûrement réfléchi. Pour autant, les personnages disposeront tout de même de moyens conséquents (ogham, inventions magientistes, objets de pouvoir, influence, relations) qui leur permettront d’agir véritablement sur le déroulement des événements. Ainsi, sans être des héros invincibles, les personnages seront à même d’écrire une partie de l’histoire de leur monde et ne seront nullement relégués au second plan.
avatar
Jonathan T.

Nombre de messages : 779
Age : 29
Date d'inscription : 15/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum