Avatar ou Atlantide ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Avatar ou Atlantide ?

Message par Génial Florent le Jeu 31 Déc 2009 - 19:09

Bonjour à tous,

Il semble que ce forum a une prédisposition particulière à recevoir les coups de gueule en matière de cinéma, en tout cas les miens mais il semble que le mouvement fut lancé par le taulier.
Donc le sujet du jour est "Avatar", film "révolutionnaire" et ultra-coûteux de James Cameron mais la présentation semble superflu puisque toute personne ne sortant pas d'une caverne depuis moins de deux heures a forcément été assommé par la bourrasque publicito-médiatique accompagnant la sortie de ce long-métrage. "Film le plus cher du monde, conscience écologique" et autres critiques dithyrambiques laissaient présager "le film de l'année" ou du moins une belle après-midi...

Hélas, ô rage, ô amertume ennemie, tout ne fut que déception à commencer par le prix du billet d'entrée que je qualifie amoureusement d'exorbitant. Certes, j'ai eu le droit de garder mes lunettes après la séance mais j'ignore encore quoi en faire. Vais-je les garder pour Halloween et me déguiser en George Smiley, les porter pour prendre 60 ans d'un coup et avoir le droit au tarif sénior ? Je profite donc de ce post pour informer toute personne intéressée par des "culs de bouteilles" que je les vends à prix raisonnable puisque je n'aime pas la 3D... Contactez-moi par MP ou par ce fil si ça vous intéresse.

Je pense sincèrement qu'on peut diviser ce film en deux, détruisant ainsi tous les conseils de mes enseignants : séparer le fond et la forme. Oui, cette séparation est importante, même cruciale si on veut comprendre l'intérêt d'aller voir Avatar. Si vous cherchez le plaisir des yeux, de belles images de synthèses et même de la 3D bien utilisée (c'est-à-dire pas à outrance, de nombreux réalisateurs succombent à ce défaut quand on leur laisse l'accès à cette technique), vous pouvez y aller. C'est vraiment joli, un peu long mais vraiment joli. Que la séance soit en javanais ou en italien ça ne change pas grand chose. La version française est même assez bien réalisée dans la mesure ou les voix collent bien aux personnages.

Cependant, le scénario. Aïe, mes doigts saignent quand j'écris scénario (*2) dans un sujet appelé Avatar. C'est affreusement cousu de fil blanc, le bad guy est clairement identifié dés les premières minutes, enfin minutes, que dis-je secondes. À vrai dire, la surprise du film consiste à se demander quels personnages secondaires (mais VRAIMENT secondaires vont survivre à la baston finale) puisque tout le reste est prévisible à des kilomètres.
En fait, si j'ai parlé d'Atlantide sans l'aborder jusqu'à maintenant, c'est pour laisser les souvenirs disneysques revenir à votre cerveau déjà humidifié par la difficulté et la flemme de suivre ma prose inintéressante. Donc Atlantide. Souvenez-vous, Milo Thatch, la donzelle avec les tatouages bleus et le méchant capitaine de vaisseau qui trahit à la fin et se fait smurcher de façon sévère. Maintenant, un simple copier-coller résume l'intrigue d'Avatar.
Déjà la donzelle : Elle est intéressante au début, on croit qu'elle fonctionne vraiment différemment, une connivence avec cette entité naturelle au centre de tout (Origine, vous avez vu ?), une haine fanatique des humains, êtres "idiots" qui ne comprennent rien, des "enfants" et patatras. Oui, patatras, je le mets en gras, patatras. Elle tombe amoureuse de ce grand nigaud et perd sa personnalité à une vitesse comparable à celle d'un chat qui se dirige vers sa gamelle pleine. Et ,faut pas croire, ils sont rapides les bougres. Elle passe de son statut d'initiatrice à celle de pouffe absolue "oh jack sauve-moi, jack tu m'as trahi, jack je t'aime". C'est agaçant comme si Cameron n'avait réduit le personnage à son rôle et celui-ci terminé, il se retrouve avec un personnage en tête d'affiche (faut bien vendre, et l'alien ça marche bien) sans personnalité. Plutôt que de lui donner un rôle plus ambigu, plus subtil, eh bah non, on laisse le ballon de baudruche se dégonfler mais de toute façon ce n'est pas grave, c'est l'heure de la baston donc le spectateur a bien la tête ailleurs.
Ensuite, le héros. Cameron l'a rendu paraplégique pour avoir cette scène de redécouverte du mouvement qui fait pleurer Margot dans la chaumière et souligner l'aspect miraculeux de l'Avatar. Il crée un contraste entre l'impuissance physique humaine et la puissance Na'Vi, puissance de se mouvoir et de décision. Reste que voilà, le personnage est un soldat de base donc de base un type comme nous mais avec de la cervelle en moi (remplacé par une aptitude à porter des choses lourdes et à réagir un peu plus vite) mais bon sang ce qu'il apprend vite. Si au début c'est un boulet fini ce que l'opposition avec les scientifiques renforce, après, c'est une réelle métamorphose qui vient de... eh bien, on sait pas. C'est comme Milos Thatch qui apprend à se battre, Jack tout à coup devient capable d'élaborer des stratégies complexes et d'exhorter une foule à se battre. C'est beau pour le troufion de base, non ? Eh bah non, lui le fait et sans les mains s'il vous plaît. Accessoirement, pour une société décrite comme subtile, proche de la nature, prendre le pouvoir signifie dompter le gros noizau. Non mais WTF ??????
Après, je me paye le méchant. Je l'ai déjà dit, on le repère dés les premières minutes, c'est le seul qui porte des cicatrices. Il est lourd, mal dégrossi, abruti, ne comprend rien. À vrai dire, contrairement à son homologue disneynesque, il ne joue même pas de double-jeu. Vous aurez compris que dans mon grand cœur de grand con ®Renaud il n'y a pas une grande place pour les militaires en général (et en particulier, soyons fous) mais ils sont décrits comme des êtres sadiques et abrutis, qui ont quitté leurs statuts d'humains pour devenir des machines (voyez les Cylons, c'est les mêmes). Et je passe sur les ricanants qui se marrent d'avoir massacré un peuple. Non mais, trouvez-moi des humains capables de faire ça (ça c'est mon côté idéalistes) ?

-> C'est aussi dans ce sens que Cameron rate son coup, en rendant le militaire trop caricatural, il détruit son message misanthropique initial (les humains, responsables du chaos) au profit d'une piètre caricature. Qu'il aurait été plus efficace de montrer l'humain lambda se plaignant dans son confort et noyé dans le luxe qu'un tel manque de subtilité. C'est à se demander ce qui a motivé des journalistes à glorifier le message écologique du film. Sont-ils aveugles à ce point ? Bon sang, revenez, ils sont devenus fous.

Bon Réveillon, je suis déjà trop en retard....

F.

PS : J'ajouterai, pourquoi couper à ce point après la baston ? Tout l'État reste à (re)construire, c'est là le plus intéressant, le pitch de base de Battlestar, ce qui rend cette série attrayante et ce qui me dégoûte de ce type de Blockbuster mille fois revus.

<Fin du message de haine> je ne me suis pas relu, regardez plutôt Atlantide, ce sera le mot de la fin.

_________________
Je ne suis pas un joueur lâche, je suis un joueur qui survit....

---------------------------------------------------------------------------------------------------

Je ne vous demande pas de comprendre pourquoi je suis un génie sinon nous serions deux, juste de l'accepter

------------------------------------------------

Mon talent n'a d'égal que ma modestie

*

Il y a des moments dans les parties où il faut prendre son courage à deux mains et décamper comme des hommes.
avatar
Génial Florent

Nombre de messages : 465
Age : 27
Localisation : Dans le TGV
Date d'inscription : 31/05/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avatar ou Atlantide ?

Message par jean le Mer 17 Fév 2010 - 15:57

Hum, le moins que l'on puisse dire c'est que tu ne mâches pas tes mots. Eh bien il se trouve que je ne suis pas d'accord. Le film est orienté vers le public jeune (12-18 ans) qui n'est pas encore totalement blasé de tout comme nous pouvons l'être. De plus, tu oublies que les militaires sont sous les ordres des civils, ce sont eux qui pourrissent tout. Bref, oui il y a des archétypes (mais bordel que dire de Star Wars ou du Seigneur des Anneaux ????), de l'esbrouffe inutile, un scénar basique... Mais putain quelles images (je crois que c'est un peu l'intérêt d'un film par rapport à un roman, non ?), quelle maîtrise de la narration (pas de génie, certes) et quel pied grâce aux décors et à la bataille finale (je ne m'étais pas autant éclaté depuis celle de Transformers 2) ! Bref ce n'est pas du Gaudard, mais de l'entertainment. Et du bon, du vachement bon. Cyberpunk et tout et tout.

C'est peut-être pas génail, peut-être pas ultime, mais franchement bon.
avatar
jean

Nombre de messages : 1276
Age : 41
Localisation : Ezanville
Date d'inscription : 14/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avatar ou Atlantide ?

Message par Génial Florent le Mer 17 Fév 2010 - 17:15

Bof,

Les civils qui dirigent ? Hum, à la fin c'est limite la loi martiale : les militaires prennent le dessus, ils ont le dernier mot. Je pense réellement qu'il aurait fallu insister sur les civils justement. Certes on voit leur avidité mais d'un point de vue presque scientifique : ils ont découvert le nouveau joujou de la mort qui tue. Selon moi, le message aurait été beaucoup plus frappant si nous avions vu les applications concrètes dans la vie de tout les jours de ce minerai. Il paraît trop déconnecté de la réalité pour que la critique fasse mouche.

Archétype, archétype. Oui, le Seigneur des Anneaux est archétypal mais est-ce que Tolkien n'a pas crée ces types justement ? Je lance l'idée en l'air comme ça parce que je n'ai pas vérifié (et je ne vais pas le faire, j'ai un bouquin d'Hobsbawm à lire à la maison). Et puis le Seigneur des Anneaux n'est qu'un passage dans la mythologie Tolkien. Je ne suis pas sûr que les fragments du 3e âge soient si archétypaux.
J'ajouterai que Tolkien n'a pas revendiqué sa nouveauté au contraire de ce monstre fielleux de Cameron.

Images et romans. Hum, je ressens la maîtrise en lettres qui revient au galop. Je ne me sens pas le courage d'entrer dans un tel débat.

Enfin bref, mes arguments sont faibles et je suis fatigué...

_________________
Je ne suis pas un joueur lâche, je suis un joueur qui survit....

---------------------------------------------------------------------------------------------------

Je ne vous demande pas de comprendre pourquoi je suis un génie sinon nous serions deux, juste de l'accepter

------------------------------------------------

Mon talent n'a d'égal que ma modestie

*

Il y a des moments dans les parties où il faut prendre son courage à deux mains et décamper comme des hommes.
avatar
Génial Florent

Nombre de messages : 465
Age : 27
Localisation : Dans le TGV
Date d'inscription : 31/05/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avatar ou Atlantide ?

Message par Julien Recoquillay le Mer 17 Fév 2010 - 19:14

Argument ultime : Avatar est la pire horreur pseudo-scientifique jamais vue...
"Cela provoquera une congruence au niveau de je sais plus quoi..."
Congruence est un terme purement mathématique n'ayant à faire là.

L'évolution sur la planète est étrange : l'insecte bizarre ne peut pas voler à moins que ce soit de l'eau et non de l'air qui compose l'atmosphère de la planète.

Pourquoi toutes les bestioles ont six pattes et les Schtroumpfs uniquement 4 membres ?

C'est quoi cette connerie de connexion synaptique par les cheveux ???
Enfin ça, ça me dérange pas...C'est juste une connexion synaptique avec un arbre...Cela sous-tend que l'arbre à des synapses, donc des nerfs...Donc un cerveau...MOuais...

Pourquoi des arbres bio-luminescents ?

Et surtout... C'est quoi ces hélicos de combat dont les vitres ne résistent pas à des flèches ? C'est du verre blindé résistant à un -seul et unique- tir de calibre lourd...

Reste ensuite que ce film reste pour moi un Danse avec les Loups amélioré.
Cela dit, il est trop beau...Mais si c'est la beauté se devait d'être le seul critère pour faire un bon film...
Twilight serait un chef d'oeuvre lêché de Pop-culture et ça....Je ne peux l'admettre.

Désolé, Mr Cameron, j'admire tous vos films, sauf celui-ci...

_________________
"The body is but a vessel for the soul, a puppet which bends to the soul's tyranny. And lo, the body is not eternal, for it must feed on the flesh of others, lest it return to the dust from whence it came. Therefore must the soul deceive, despise and murder men."
— A.J. Durai

"Réservez votre mépris, il y a tellement de gens dans le besoin."

"Je ne suis pas un traître, je suis lunatique, nuance."



[center]
avatar
Julien Recoquillay

Nombre de messages : 1306
Date d'inscription : 15/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avatar ou Atlantide ?

Message par Génial Florent le Dim 14 Mar 2010 - 22:09

Pardonnez-moi de remuer le couteau dans la plaie mais j'ai trouvé un très joli article sur un blog que je suis par flux.

Avatar : Le bon sauvage existe et il vit sur Pandora

_________________
Je ne suis pas un joueur lâche, je suis un joueur qui survit....

---------------------------------------------------------------------------------------------------

Je ne vous demande pas de comprendre pourquoi je suis un génie sinon nous serions deux, juste de l'accepter

------------------------------------------------

Mon talent n'a d'égal que ma modestie

*

Il y a des moments dans les parties où il faut prendre son courage à deux mains et décamper comme des hommes.
avatar
Génial Florent

Nombre de messages : 465
Age : 27
Localisation : Dans le TGV
Date d'inscription : 31/05/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avatar ou Atlantide ?

Message par Julien Recoquillay le Dim 14 Mar 2010 - 22:33

Ce monsieur pique...
Je suis pas sûr que tacler de racisme soit vraiment réaliste mais il est vrai que l'on sent bien le côté "moi homme blanc. Moi venir grande cité de lumière, moi aider toi fidèle sauvage." dans ce film.

Boarf, à ranger comme Twillight et consors, c'est beau, ça fait se sentir intelligent parce qu'on a compris le message.
Laissons Avatar mourir en paix avec le bon goût et tout ira bien...

_________________
"The body is but a vessel for the soul, a puppet which bends to the soul's tyranny. And lo, the body is not eternal, for it must feed on the flesh of others, lest it return to the dust from whence it came. Therefore must the soul deceive, despise and murder men."
— A.J. Durai

"Réservez votre mépris, il y a tellement de gens dans le besoin."

"Je ne suis pas un traître, je suis lunatique, nuance."



[center]
avatar
Julien Recoquillay

Nombre de messages : 1306
Date d'inscription : 15/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avatar ou Atlantide ?

Message par pierso le Lun 15 Mar 2010 - 0:53

Juste au passage, Tolkien a bien revendiqué sa nouveauté puisqu'il a même inventé les alphabets de ses peuples... Et connais tu un écrit qui parle de la terre du milieux avant? Ou même des Hobbits? car les nains, les elfes, les gobelins sont des mythes que Tolkien a utilisés...
Voilà, maintenant pour avatar, Ce film c'est juste Pocahontas façon Futuriste...

pierso

Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 10/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avatar ou Atlantide ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum