Batman.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Batman.

Message par Julien Recoquillay le Ven 3 Juil 2009 - 22:41

Batman.
Un nom qui fait rêver tant de petits garçons.
Il y a peu de héros aussi ancré dans l'imaginaire collectif des petites têtes blondes.
Certes Superman et Spiderman se disputent la tête mais seul Batman a eu le droit à de nombreuses adaptations de qualités.
J'en entends déjà qui se marre sans doute, pensez-vous à ceci :

http://www.youtube.com/watch?v=Rebg5YfiBEI&feature=related

Certes, c'est d'un kitsch consommé.
Je n'évoquerais pas non plus Batman et Robin, l'un des pires navets issus des comic Books.

Alors à quoi puis-je bien m'intéresser ?
Aux dessins animés bien sûr, ces fantastiques épisodes qui ont permis à ma jeune personnalité naissante de se construire peu à peu de manière équilibrée.
Tout cela, je le dois des dessins animés exceptionnels comme Gargoyles, Batman ou la deuxième série de Sonic.

Mais revenons en à Batman.
Nous nous souvenons tous de ceci :
http://www.youtube.com/watch?v=FhiKMu2gRfY

A-t-il jamais existé un meilleur opening instrumental ? Tout est parfait : le rythme, la réalisation en adéquation parfaite avec la musique.
Bref un must, à peine concurrencé par l'introduction de Gargoyles -série que je présenterais plus tard car moins connue- :

http://www.youtube.com/watch?v=2gSTxmr-C4M

Juste parfait.
Mais je m'entendrais sur la nullité de la traduction française un autre jour (heureusement la voix du doubleur est excellente.)

Bref, nous avons là, un must, une ambiance sombre, juste assez manichéenne pour ne pas perturber les jeunes enfants que nous étions et pourtant si l'on regarde aujourd'hui cette série, on remarque que ce manichéisme n'est que de façade et peu pousser à une réflexion plus importante qu'au premier abord.
J'en veux pour parfait exemple l'épisode basé Mister Freeze où le Bien et le Mal se voit parfaitement inversé. Cela n'empêche pas le fait que celui qui ira en prison est celui dont la femme a été comme assassiné.
Bien sûr la morale veut que le méchant soit torturé par sa conscience, ce qui est gentillet.
Mais à l'heure actuelle, quel dessin animé pour la jeunesse ose de tels changements de perspective ?
Pour ce que j'en vois : aucun.
Tout est blanc ou noir, le méchant est méchant, le gentil est gentil, s'il devient un traître, c'est forcément pour une bonne raison.

Parfois, je me dis que c'est le sentiment de nostalgie qui me fait penser cela mais en redécortiquant des émissions de mon enfance par rapport à celle de maintenant, j'en suis sûr, ce n'est pas de la nostalgie ni une illusion, tout dessin animé devient édulcoré.
Les parents s'étonnent que les enfants se tournent de plus vers des dessins animés pour adultes tels que les Simpsons, les Griffins voir South Park.
Cela ne m'étonne pas, l'humour de base qu'ils contiennent et les intrigues mêmes absurdes ne se moquent pas d'eux contrairement aux deux-tiers de ce qui est diffusé pour eux.
Même si la couche profonde de ces animations "matures" leur échappe, ils y trouvent finalement ce qui manque maintenant dans toutes émissions jeunesses : ce petit brin de dureté ou de réflexion qui fait que l'on n'est pas avachi devant son écran mais réceptif.

Heureusement, il existe des perles comme Bob l'Eponge, Creepies voire même Galactic Foot Ball dont la composante mélange foot/Naruto n'a rien d'exceptionnel, on a le droit à un scénario bien plus construit que ce à quoi je m'attendais pour cette Ecole des Champions SF.
(Si vous vous demandez où je trouve le temps pour cela, sachez juste que je suis un poil monomaniaque.)

Mais revenons à Batman.
Nous avons donc une série qui évolue, avec l'arrivée de nouveaux personnages, des intrigues plus ou moins tordues voire parfois réellement inquiétante comme cet épisode où Batman et Catwoman se retrouve sur une île équivalent à celle du Docteur Moreau.

Ce que j'appelle la saison trois arrive ensuite, moins intéressante, moins bien travaillé sur les décors, le chara-design mais gardant des scénarios potables bien plus lancés sur le Gros-billisme avec des monstres dans tous les sens et des méchants perdant un peu de leur humanité.

Heureusement un nouvel avatar est venu se greffer au monde Gotham City.
J'ai nommé le Projet Batman -vous comprendrez à la fin de la série- plus connu sous le nom de Batman Beyond ou Batman la relève dont le générique présente la quintescence de la série :

http://www.youtube.com/watch?v=FlobFExM-UM

Là on sent tout de suite que Batman ne va pas cueillir des fleurs et jouer à la dinette.
On dirait plus que Spawn est passé par là, lui donnant une nouvelle apparence plus démoniaque, plus terrifiante et plus létale.
Sans compter l'ambiance suintante et quelque glauque qui semble nous attendre.
Dans les faits, l'ambiance sera simplement sombre comme les premières saisons de Batman mais l'apparence futuriste de l'univers avec un Bruce Wayne aigri et ronchon donne une dimension supérieur au récit.
On voit le devenir de terribles opposants comme Baine ou Freeze et l'évolution de Gotham.
Une chose qui m'a choqué dans cette série pour enfant : le nombre de morts. Dans un épisode en hommage aux 4 fantastiques, Terry Mc Geenis, le nouveau Batman tue pas moins de 3 personnes !!!
Certes, la façon dont la chose est présenté la rend moins trash qu'une mort par balle ou autres ; mais Batman a tué !!!!
Autre aspect intéressant, Terry est un jeune homme, lycéen, il a donc une vie sentimentale et familiale qu'il doit concilier avec son job de garçon coursier pour Wayne.
Une chose qui n'était guère abordée pour Batman Wayne.
En fait c'est comme si les réalisateurs avaient décidé de suivre la génération qui avait connu le premier Batman et leur donner un show à la mesure de leurs attentes et de leur âge.
Et bien je dis : grande réussite.

MAIS.
Car il y a un "mais".
Comment cela a-t-il pu arriver ?
Comment la gangrène édulcorante a-t-elle réussie à se fixer ainsi dévorant les fibres mêmes de l'un des plus grands héros de l'animation occidentale ?
Est-ce l'abus de drogue ? Des pressions trop fortes issues d'associations bien pensantes ?
Est-la conclusion de plusieurs années d'abrutissement de masse ou alors le commencement d'un plan de domination du monde par une entité extra-terrestre voulant d'abord souiller les meilleurs moments de notre douce et tendre jeunesse ?
Comment une telle aberration a pu naître sortant d'une vagin et d'un placenta putrescent, suintant l'horreur et la désolation sur Batman, accouchant d'un odieux monstre décérébré.
Comment de superbes introductions ont-elles pu être ainsi émasculées, violées, piétinées par des Nérons bondissant sur le ventre enceint de leurs nièces (ou soeurs j'ai un doute là...).
Ainsi dans la plus grande douleur "ça" a vu le jour :

http://www.youtube.com/watch?v=QxQxr2nRWmo&feature=related

Si je n'étais pas aussi pudique, je tomberais en larme, vomissant du sang, crachant des glaires emplies du pus de la souffrance car ce qui gangrène ainsi les piliers de mes souvenirs, détruit mon corps et mon âme.
Regardez moi cette horreur : aucune synchronisation, de bêtes scènes de la série à la chaîne sans rien ne les liant à la musique.
Le graphisme pour faire djeun's à peine travaillé, des relookings ineptes de chaque méchant.
Cette nouvelle mouture est juste odieuse.
Chaque adversaire est maintenant un maître du close-combat, le Joker ressemble plus à Blanka de Street Fighter qu'à un génie du Crime.
Seul le Pingouin à garder son air dandy mais son parapluie est devenu une arme de destruction massive plus customisée qu'une voiture de tuning...
Et il en va de même pour tous les méchants...

Et puis si avant Batman usait de son cerveau maintenant, il a Lucius qui fait des gadgets et un ordinateur qui fait les recherches les plus débiles que j'ai jamais entendu comme :" Trace tous les déplacements supersoniques."
Si si, c'est bien une requête que je n'ai pas inventé.
C'est débile et ignorant des lois élémentaires de la détection mais ce n'est pas grave, c'est pour les enfants, ils ne verront pas ce genre d'erreur et diront juste : "Trop cool !"

Viennent ensuite des gadgets dont la seule utilité est de servir une fois par épisode pour étoffer au maximum la gamme de produits dérivés qui en découlent.
Enfin non, je suis mauvaise langue, ici Batman ne part presque jamais sans un super exosquelette presque aussi bourrin que celui d'Iron Man.
Bref oublié, l'ancien Batman voici le nouveau plus D'jeuns, plus In, plus cool, too fast, too furious, too lame, too stupid.

Et le pire mes amis, c'est le recyclage !
Car cette bande fumistes effrontés, de connards de base, de fils de véroles saturées en vermines pestiférées ose recycler les vieux scénarios comme le Trio Elémentaire.
A la place de milliardaires désabusés décidant de choisir un avatar en fonction de leur job (Aérospatial = un vautour, ingénierie marine = requin, industrie lourde et armement sol-sol = renard) nous avons trois émos un peu victime des autres jeunes se transformant en...un renard, un requin et un vautour !
Grâce à quoi ? La formule de Man-bat ! ( car ici contrairement à la série d'origine, la formule se répand et on peut la trouver sur Internet, très pratique pour sortir des monstres génétiquement modifiés quand on veut sans avoir à réfléchir à un scénar potable)
Bref, meilleurs foutages de gueule, on fait pas mieux.

Et puis pour vraiment faire super-héros, il faut que Batman n'affronte que des mutants ou des monstres ou des mecs à pouvoir. Sinon, c'est pas cool.

Et mon plus gros coup de gueule, la chose qui m'a le plus fait hurler au scandale : Clayface ou Gueule d'Argile en français et dans l'ancienne version.
Oubliez tout de suite l'acteur bellâtre et vedette manquant de perdre son job à cause d'un accident l'ayant défiguré, devenant dépendant à un produit lui permettant de remodeler son visage avec tous les problèmes identitaires que cela pose.
Oubliez cet homme devenant un monstre par vengeance, perdant plus que son nom et son identité.
Là vous avez juste un ami de Bruce transformé en monstre par le Joker.
Et pour faire moral : cet ami luttera pour ne pas céder au côté obscur mais bon, si tu es pas humain, tu es forcément un méchant.
Allez hop !
Non, Batman, ne fais pas dans la discrimination, c'est juste que si tu es différent tu es méchant.
C'est beau tout plein et pas vaseux pour deux sous.

Je propose une lettre à la peste bubonique chez les auteurs et le producteur.

Qui est pour ?

Voilà qui termine cette chronique montrant la ruine d'un des plus grands héros du petit écran.
Batman, sache que nous ne t'oublierons jamais et savons en nos coeurs qui tu es vraiment.


*Va chercher l'agent infectieux de la peste.*


Conclusion : Comment pourrir un mythe : 5/20

_________________
"The body is but a vessel for the soul, a puppet which bends to the soul's tyranny. And lo, the body is not eternal, for it must feed on the flesh of others, lest it return to the dust from whence it came. Therefore must the soul deceive, despise and murder men."
— A.J. Durai

"Réservez votre mépris, il y a tellement de gens dans le besoin."

"Je ne suis pas un traître, je suis lunatique, nuance."



[center]
avatar
Julien Recoquillay

Nombre de messages : 1306
Date d'inscription : 15/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Batman.

Message par Génial Florent le Sam 4 Juil 2009 - 19:03

Non, non, non, et renon....
Le début de cette chronique était intéressant, tu détaillais les différentes adaptations de Batman, essayait de voir les bons et les mauvais côtés mais tu es vite retombé dans tes travers habituels (venin, toussa)...

Sinon, je dois avouer que je ne me souviens plus vraiment des dessins animés même si le générique des deux premiers m'a vaguement rappelé quelque chose. Le dernier, je n'ai pas du le voir et au vu de ta critique et du générique, je n'ai pas l'impression d'être passé à côté de quelque chose de grand.
Sinon, quelle mémoire, ou alors tu as les DVD ???

Reste que je revois depuis quelques temps les premiers Batman (cf: ma critique positive sur le Joker) et c'est vrai que ceux de Burton sont géniaux. Ils sont tellement complexes (surtout le deuxième en fait) que je n'ai pas réussi à chroniquer le Défi.
Dans mon coffret, j'ai également les deux "aliens" de Joel Schumacher et rien que pour l'exercice de style, je tenterai bien une analyse positive de ces deux opus.
D'ailleurs, je peux te les prêter (et aux autres aussi) si ça t'intéresse de te replonger dans ces moments que je regarde bien différemment maintenant....

_________________
Je ne suis pas un joueur lâche, je suis un joueur qui survit....

---------------------------------------------------------------------------------------------------

Je ne vous demande pas de comprendre pourquoi je suis un génie sinon nous serions deux, juste de l'accepter

------------------------------------------------

Mon talent n'a d'égal que ma modestie

*

Il y a des moments dans les parties où il faut prendre son courage à deux mains et décamper comme des hommes.
avatar
Génial Florent

Nombre de messages : 465
Age : 27
Localisation : Dans le TGV
Date d'inscription : 31/05/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Batman.

Message par Julien Recoquillay le Sam 4 Juil 2009 - 19:15

Mémoire mon jeune ami.
Mémoire...
Et aussi grâce à Internet qui m'a permis de retrouver une bonne moitié de la série en VO.
Mais dis-toi que j'étais petit, je les enregistrais sur VHS. J'ai du tous les regarder au moins 20 fois.
Du coup, ils sont bien ancrés dans ma mémoire.
Je ne peux sans doute pas tous les raconter de tête mais je crois être capable d'en restituer une bonne part si on me guide.

Je n'ai pas parlé des films dans cette chronique -sauf mention de Batman et Robin- parce qu'ils n'avaient pas leur place dans un texte sur les dessins animés.
Mais il est vrai que ceux de Burton sont bons. (Je continue de les préférer à Begins et Dark Knight).
Ceux de Schumacher passent du nanar cabotin au navet pur et simple.
Le lien que j'avais donné pour Nostalgia Critic résume parfaitement ma pensée.
Si vous avez loupé ça :
http://thatguywiththeglasses.com/videolinks/thatguywiththeglasses/nostalgia-critic/234-batman-and-robin

Bref, je ne veux pas me replonger dedans.

Non, non, non, et renon....
Le début de cette
chronique était intéressant, tu détaillais les différentes adaptations
de Batman, essayait de voir les bons et les mauvais côtés mais tu es
vite retombé dans tes travers habituels (venin, toussa)...

Faut avouer que c'est plus amusant quand je conspue, non ?

Quand je dis bien, c'est sans doute tout aussi intéressant mais moins amusant.
Et puis je ne vais pas dire du bien d'un "truc" ne le méritant pas...

Mais je reste ouvert à toute discution^^.
Mon avis n'est pas suprême...enfin pas encore...
Pas tant que mon laser annihilateur de volonté est encore en phase préparatoire....

_________________
"The body is but a vessel for the soul, a puppet which bends to the soul's tyranny. And lo, the body is not eternal, for it must feed on the flesh of others, lest it return to the dust from whence it came. Therefore must the soul deceive, despise and murder men."
— A.J. Durai

"Réservez votre mépris, il y a tellement de gens dans le besoin."

"Je ne suis pas un traître, je suis lunatique, nuance."



[center]
avatar
Julien Recoquillay

Nombre de messages : 1306
Date d'inscription : 15/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Batman.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum